Directrice du bonheur

directrice-du-bonheurOn peut imaginer la réaction du grand patron de la fonction publique belge quand sa directrice des ressources humaines lui a annoncé qu’elle souhaitait changer son titre pour celui de « Directrice du bonheur ». En fait, les européens étant ce qu’ils sont, elle voulait plutôt le titre officiel de « Chief Happiness Officer ». Pourquoi en anglais, allez donc savoir. Mais là n’est pas la question.

Laurence Vanhée, dont l’histoire est racontée par Cadres et Dirigeants Magazine, est la personne en charge des ressources humaines pour le service belge de la sécurité sociale et elle a une conviction profonde : elle gère des humains (et non des ressources) et elle doit les rendre heureux au travail.

Parmi les gestes concrets posés par la « directrice du bonheur », signalons l’accès au télétravail pour la très grande majorité des employés de la sécurité sociale, ainsi que la mise en place d’une série d’ateliers portant sur le sens du travail, la gestion de carrière et l’évaluation régulière de la performance.

Mme Vanhée, qui a vu ses efforts récompensés par le prix « HR Manager 2012 » (nous sommes en Belgique, je le rappelle…) soutient que les spécialistes des ressources humaines doivent évoluer d’un « rôle de gestionnaire de capital humain vers un rôle de développeur de patrimoine humain (…). Cette évolution passera notamment par le développement d’une culture positive, de confiance et responsabilisante qui met l’humain et la notion d’équipe au centre des préoccupations de l’organisation ».

Laurence Vanhée a publié un livre sur son approche « Happy RH » (décidément…) et participe à l’organisation d’un événement annuel, le « BE Happiness Day » (re-décidément…). Pour en apprendre davantage, en français, cliquez ici.

Olympe

Mots-clés : ,

Olympe